Répondre à l'innovation disruptive

"Une vague d’innovations déferle, portée par le numérique et demain par d’autres technologies émergentes (les « NBIC »), qui crée de nouveaux marchés et bouleverse l’économie de nombreux secteurs. Face à ces innovations disruptives, l’État doit définir sa position : un parti pris attentiste aurait un coût économique et social considérable et pourrait conduire à une perte de souveraineté."

PRINCIPAUX MESSAGES

  • Deux options s’ouvrent pour les pouvoirs publics :
  • Ouvrir le champ à l’expérimentation, en fixant les bornes à l’intérieur desquelles les innovateurs peuvent tester leurs idées avec l’appui des pouvoirs publics, ou édicter des principes généraux (soft regulation) et laisser les entreprises se lancer.
  • La seconde option permet sans doute plus d’innovation, mais elle comporte également plus de risque et de responsabilité pour les entreprises.
  • Dans tous les cas, le partage d’informations avec les pouvoirs publics sera nécessaire pour garantir le respect des règles fondamentales (libertés, sécurité, etc.) et, au terme de ce premier déploiement, pour adapter la réglementation.

FACTEURS DE CHANGEMENT À NOTER

  • Technologie : industrie du futur, robotisation, plateformes, big data, …
  • Politique : expérimentation, soft regulation, …

    Produit par : France Stratégie

    Date d'édition : 2017

    Périmère : Nouveaux modèles

    Catégorie : Technologie

    Horizon : 2025-2030

    Lire